La Machine à Vapeur
Deborah JANSSENS / Elodie ELSENBERGER / ESAD de REIMS
Cette cantine nomade se balade dans la ville et peut s’implanter dans n’importe quel contexte grâce à son autosuffisance énergétique. MISE EN PLACE: Les aliments sont préalablement préparés puis conservés sous vide dans le réfrigérateur maintenu à un froid positif grâce à l’énergie photovoltaïque. Des compartiments de stockage sont disponibles pour les assiettes, ustensiles, couverts, assaisonnements, etc. CUISSON VAPEUR: Un poêle à pellets porte l’eau du jerrican à ébullition dont la vapeur se divise dans les trois conduits: l’un pour les légumes, l’autre pour les poissons, et le dernier pour les viandes. Un minuteur sur chaque compartiments des colonnes à vapeur permet une cuisson à la seconde près. La vapeur offre une cuisson homogène et conserve les qualités des ali- ments crus. Une nourriture saine et moins grasse est alors accessible facilement et rapidement le temps de la pause déjeuner. ESPACE DE CONSOMMATION: La remorque se transforme en espace de consommation. Des bancs strapontins sont déployés et deux tables sont mises en place, ce qui permet à six personnes de venir s’installer pour se restaurer sur place. En cas d’intempéries, une toile est déroulable de la remorque jusqu’au module de préparation afin d’abriter les consommateurs et le cuisinier.
Visualiser le panneau
Visualiser la vidéo
Visualiser le diaporama